L’Association de soutien aux lanceurs d’alerte est créée !

La dissolution de Génération identitaire, suite à une action pacifique au col du Portillon dans les Pyrénées, est le signe inquiétant d’une forte dégradation des libertés publiques. En France, il est désormais possible d’interdire une association dont les membres n’ont commis aucun délit ni crime. Le gouvernement peut ainsi contraindre au silence un mouvement politique qui n’a jamais été condamné par la Justice.

  A travers cette décision ubuesque, c’est le débat sur l’immigration qui est placé sous les verrous de la censure. D’autre part, avec le bannissement de plusieurs comptes publics sur les réseaux sociaux, le champ de la liberté d’expression se réduit fortement. Gouvernements et GAFA marchent main dans la main. L’heure est à la riposte : la bataille judiciaire pour la défense des libertés fondamentales.

  Pour mener ce combat, l’Association de soutien aux lanceurs d’alerte (l’ASLA) voit le jour. Nous utiliserons différents moyens : levée de fonds, pétitions, mobilisations en ligne, rassemblements publics, plaintes auprès des tribunaux compétents… L’ASLA défend tous ceux qui, engagés publiquement et pacifiquement pour leurs idées, subissent les foudres d’une répression politique illégitime.