Constat - ASLA
Constat

Une répression sans précédent

Depuis 2017, le gouvernement Macron a enclenché une spirale de répression inouïe contre le camp patriote et identitaire. Au prétexte de protéger la République contre les « extrêmes », le gouvernement se donne le droit de bafouer les libertés fondamentales des Français. Des gilets jaunes aux agriculteurs, en passant par les militants identitaires et les élus patriotes, les exemples ne manquent pas.

Les milices de l’extrême gauche jouissent d’une totale impunité. Elles agressent passants et policiers et s’en ventent sur les réseaux sociaux. Malgré ses déclarations, Gérald Darmanin est incapable de mener à bout une seule dissolution à bout à l’encontre de ces groupes de délinquants.

Quant aux islamistes, les quelques dissolutions symboliques (CCIF, Baraka City) n’ont aucun impact sur l’emprise des réseaux des Frères Musulmans.

Quand l’Etat est incapable d’appréhender l’imam Hassan Iquioussen, membre des Frères Musulmans, fiché S depuis 2021, qui a fui vers le Maroc après sa fuite en Belgique, on ne peut y voir que de l’impuissance, sinon une indifférence face au danger islamiste.

Quand des lanceurs d’alerte patriotes sonnent l’alarme pour alerter sur les problèmes de sécurité, d’islamisme et d’insécurité, ils sont arrêtés, gardés à vue et perquisitionnés

Leurs organisations sont dissoutes (Gérald Darmanin est le ministre de la Cinquième République qui détient le nombre record de dissolution d’organisation politique

Leur parole est censurée.