Goussainville : les militants identitaires relaxés en appel !

Le 13 octobre 2020, les militants parisiens de Génération Identitaire procédaient à une campagne d’affichage contre le maire de la commune de Goussainville, Abdelaziz Hamida, soupçonné de proximité avec les milieux islamistes et d’être fiché S. Un mois plus tard, ils étaient entendus puis placés en garde à vue, accusés de « provocation publique à la haine ou à la violence en raison de l’origine, de l’ethnie, de la nation, de la race ou de la religion par parole, écrit, image ».
D’abord condamnés en première instance (avril 2021) à payer entre 500 et 750 € d’amende chacun, les militants identitaires viennent d’être intégralement relaxés en appel ce mardi 10 mai 2022.

Grâce à vos dons, l’ASLA a pu prendre en charge les frais d’avocats de ces jeunes lanceurs d’alerte identitaires et ainsi s’assurer que justice soit rendue. Cette relaxe générale est la preuve que la solidarité entre Français attachés à leur identité est l’outil fondamental du combat politique actuel. C’est votre mobilisation qui permet de faire respecter les droits des lanceurs d’alerte.

Dans le contexte de dérive autoritaire de l’État, l’ASLA s’engage à soutenir les lanceurs d’alerte patriotes en leur offrant une assistance juridique, financière et médiatique de qualité.
Mais pour accomplir cette mission, nous avons besoin de vous. Car c’est votre soutien qui permet aux lanceurs d’alerte d’atteindre leur but en réveillant les consciences et en organisant la résistance politique.