L’influenceuse Thaïs d’Escufon passe en appel pour son procès pour « injures publiques »

Le 21 juin 2022 se tenait le recours en appel de la youtubeuse identitaire Thaïs d’Escufon. Celle-ci avait été condamnée en première instance (juin 2021) pour « injures publiques » pour avoir déclaré, dans le cadre de l’opération Defend Europe Pyrénées de Génération identitaire en janvier 2021 qu’il était « scandaleux qu’un migrant clandestin puisse traverser la frontière au col du Portillon et que ce danger soit à ce point pris à la légère ». Pour ces propos, elle avait été condamnée à 3 000 € d’amende et à deux mois de prison avec sursis.

La justice avait considéré comme stigmatisante l’idée que les flux de clandestins portaient en eux de futurs délinquants et criminels et constituaient par conséquent un facteur d’instabilité pour notre pays.

Bien entendu, la jeune femme de 22 ans avait fait appel de la décision.
Le procureur a demandé la confirmation de la peine prononcée en première instance. Le délibéré de l’appel sera rendu le 14 septembre de cette année.

De telles procédures judiciaires demandent des sommes financières importantes pour la défense. C’est la raison pour laquelle l’ASLA prend en charge l’intégralité des frais d’avocat de Thaïs et continuera de le faire jusqu’au terme de la procédure, et pour tous les procès à venir si besoin.
Ces frais, ce sont vos dons qui les règlent. Ce sont les donateurs de l’ASLA qui permettent de pousser les procédures à leurs termes en faisait appel des décisions, afin d’arracher toutes les possibilités de victoire judiciaire pour les lanceurs d’alerte.

Thaïs a besoin de vous : comme tant d’autres militants, elle a fait le choix de la prise de risque pour alerter du danger qui guette notre pays. Maintenant que le système contre-attaque, elle doit pouvoir compter sur nous et sur vous.